La lessive chez les Trèfles

IMG_0956Vaste sujet… Pas si futile que cela en fait! Vous imaginez bien que chez les Trèfles, le lave linge (marque allemande eh eh) de 8 kg tourne plusieurs fois par jour et qu’il n’y a pas de dimanche pour lui.

D’ailleurs si l’on regarde la longueur des rayons lessives dans les supermarchés ou le nombre de publicités télé pour de simples lessives, j’en conclus que je ne suis pas la seule à m’intéresser à la chose.

Oui, il s’agit d’un problème quand on a des enfants qui se tâchent plus souvent qu’on pourrait même l’imaginer et qu’on rêve de linge d’un blanc étincelant.

Est-ce compatible avec un lavage eco-friendly?

Pourquoi suis-je tant attachée à utiliser des lessives écologiques?

– je suis intimement convaincue que tout ce qu’on applique à même la peau est plus que susceptible de passer à l’intérieur de notre corps

– une de mes filles est sujet à un eczéma sévère (j’ouvre une parenthèse, dans son cas, son eczéma n’a rien à voir avec la lessive et honnêtement je ne pense pas que la lessive quelle qu’elle soit puisse jouer un rôle sur l’état de sa peau que ce soit en bien ou en mal, MAIS je sais pour m’être sérieusement documentée qu’une peau lésée joue logiquement moins son rôle de barrière, et il est donc encore moins concevable dans son cas d’utiliser de la chimie pour laver son linge)

– à défaut de pouvoir acheter des vêtements bio aussi souvent que je le voudrais, autant au moins contrôler ce qui l’est facilement, la lessive… et quant à laver des vêtements en coton biologique avec une lessive chimique, cela paraît aberrant, non?

– habituée ou plutôt déshabituée aux odeurs chimiques, je ne supporte plus de porter des vêtements lavés avec de la lessive conventionnelle tellement l’odeur résiduelle m’insupporte, de même il m’est inimaginable de dormir dans des draps lavés avec M. Henkel et consorts

– on ne compte plus les alertes concernant la pollution dramatique des cours d’eau et des sous-sols, autant ne pas en rajouter

Comment s’y retrouver en matière de lessives écologiques?

On peut se féliciter sur l’apparition des lessives dites « vertes » en grandes surfaces (attention, je parle de lessives réellement un peu écologiques, pas de celles qui mettent en avant l’utilisation d’aloe vera ou de n’importe quelle autre ingrédient naturel au milieu d’une composition chimique et en profitent pour tromper le consommateur.

Ces lessives se prévalent de l‘Ecolabel, c’est rassurant car c’est officiel, commun à plusieurs marques et européens…mais c’est tout! Ce label est assez exigeant sur l’impact environnemental de la production des lessives mais ne proscrit que peu de substances… Il n’y a notamment aucune proscription quand à l’origine des matières premières, elles peuvent donc parfaitement être issues de la pétrochimie, comme toutes les lessives classiques. En bref, il n’est pas suffisamment exigeant et donc n’offre pas de réelles garanties pour la peau du consommateur final. J’achète de la lessive labellisée Ecolabel en dépannage, c’est à dire quand je suis loin de mes boutiques habituelles (exemple de marques: Rainett, l’Arbre vert)

La liste précise de la composition de la lessive n’est pas obligatoire et en plus il est difficile, à moins d’avoir des notions de chimie de comprendre la nocivité des bases lavantes utilisées et des autres principes actifs (agents blanchissants, anti calcaire, parfum etc).

Il existe maintenant un label bio pour les lessives délivrées, comme pour les cosmétiques, par Ecocert.

Ce Label Ecocert est très sérieux et à privilégier car il garantit entre autres:
– un maximum d’ingrédients d’origine végétale (95%) voire biologique et contrôle le processus de transformation de ces ingrédients; les colorants, tensio actifs et parfums doivent être d’origine naturelle
– une attention portée aux emballages (pas de PVC, restrictions sur les doses individuelles)
– des normes de traitements des eaux usées
– une biodégradabilité totale des produits

A noter: ne pas croire que ces lessives sont inefficaces ou inoffensives; Ecocert publit une liste (courte!) d’éléments de sythèse autorisée, parmi lesquelles des conservateurs, des colorants minéraux, un agent blanchissant, et une catégorie agent séquestrant (anti-calcaire).

Et aussi: toutes les lessives sont désormais sans phosphates, c’est une obligation légale, la mention hypoallergénique ne rien dire non plus car elle ne repose sur rien de précis.

lessiv_savon_noir_ecocert_210

Un principe pour choisir une lessive réellement écolo: se fier au label Ecocert (Etamine du Lys, la Fourmi verte, Ecodoo, Vert’hyge, Biosens…). On les trouve le plus souvent en magasins bio ou sur internet.

<<– Exemple de lessive vraiment bio à shopper en supermarché conventionnel (le seul à ma connaissance…)

Les lessives écologiques utilisées chez les Trèfles

Je fais toute confiance à Etamine du Lys, aussi bien sur le plan de la qualité (c’est leur core business, ils ont été pionniers dans le domaine et ils fabriquent en France) que de le l’écologie et leur gamme est très complète.

Pour s’y retrouver:

– la lessive recommandée pour les bébés s’appelle désormais lessive hypoallergénique

– les produits de la gamme Dermo sont extra car ils garantissent à la peau les mêmes propriétés qu’un produit cosmétique: uniques sur le marché

– la lessive en poudre est classique et pratique

A noter: même si la lessive est écologique, je sélectionne presque toujours le « rincage supplémentaires » même si je sais que c’est très peu écolo pour le coup…

Efficacité des lessives écologiques?

Inutile d’espérer obtenir le même résultat qu’avec le duo lessive en poudre classique – javel, plus anti détachant… Mais on note des progrès réguliers et un résultat très correct.

Garder en mémoire que la lessive en poudre contient des agents blanchissants, l’utiliser à bon escient, et aussi réserver la lessive liquide pour les couleurs, le linge plus délicat…

Je ne parle pas des fameuses noix de lavage car j’ai été trop déçue, ni des balles à mettre dans le tambour pour renforcer leur efficacité, car beaucoup trop pénibles avec le bruit que cela produit quand la machine tourne.

Astuces pour limiter la quantité de lessive utilisée

– remplir sa machine et attendre une quantité de linge suffisante pour la lancer

– ajouter du vinaigre blanc pour adoucir l’eau (toutes les lessives indiquent d’augmenter la quantité utilisée en fonction de la dureté de votre eau, c’est-à-dire sa teneur en calcaire

– utiliser des serviettes, tabliers, bavoirs… pour éviter les méchantes tâches

Qu’en pensez-vous? Etes-vous accro vous aussi des lessives écolos?

Plus:

site officiel Ecocert ici

2 réflexions sur “La lessive chez les Trèfles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s